Les touristes ont l’interdiction de prendre des selfies avec les paresseux pour les garder en bonne santé

Chaque année, environ 250 000 personnes se rendent au Suriname, un petit pays d’Amérique du Sud, célèbre pour la diversité de sa faune et de sa flore, afin d’observer les adorables paresseux éternellement endormis.

Pendant des années, les touristes ont pris des selfies avec les paresseux, mais récemment, les visiteurs des réserves naturelles, où vivent ces animaux lents mais drôles, ont priés de ne plus prendre de photos avec eux.

En effet, certains paresseux peuvent avoir une crise card iaque après avoir fait un câlin à un touriste.

Selon Monica Poole, directrice de la Fondation du patrimoine vert du Suriname, les paresseux n’ont pas envie de faire des câlins aux gens toute la journée, mais ils ne sont pas assez actifs pour les fuir.

« Les paresseux ne peuvent pas se ramasser et s’enfuir, et quand les gens les ramassent, ils s’y accrochent instinctivement comme à une branche. Beaucoup perçoivent cela comme un désir de câlin.

Mais en réalité, les paresseux sont souvent eff rayés dans ces moments-là. » – a expliqué Monica Poole.

Ces derniers mois, le personnel du sanctuaire a essayé de déplacer les paresseux dans une zone moins ouverte afin qu’ils soient moins susceptibles de rencontrer des touristes et qu’ils soient en sécurité, écrit Metro.

« On cherche un bel arbre, on y adosse la boîte avec le paresseux et on lui laisse le temps de s’échapper. Lorsque le paresseux réalise qu’il est de retour dans les bois, il se sent en sécurité et se calme. » – a dit Monica.

Aime ce poste? S'il vous plait partagez avec vos amis:
The Best Pause
error: Le texte est protégé !!