Un kangourou vit dans les falaises rocheuses et qui saute de quatre mètres au-dessus des falaises

Ce petit kangourou est une créature têtue et obstinée. On ne le trouve que sur les falaises du sud-est de l’Australie. La gracieuse sauterelle évite de marcher sur un sol mou. Il se sent plus en confiance parmi les pavés et les murs de pierre abrupts.

Sa confiance en lui est renforcée par des jambes solides et une bonne vue. Il fait des sauts de 4 mètres de long et atterrit toujours au bon endroit.

Mais le robuste grimpeur est une carcasse modeste et arrondie, ne dépassant pas un mètre du nez à la queue. L’animal possède un pelage dense, de couleur gris-brun sur le corps et jaune sur les membres.

Grâce à cela, le corps de la fourrure ne surchauffe pas et ne se refroidit pas trop pendant la journée de travail. Il ne reste plus qu’à coller une longue queue rayée, et l’image de l’alpiniste marsupial est complète.

La vie parmi les rochers est difficile, mais le wallaby ascétique peut la supporter. Les marsupiaux se contentent de plaques d’herbe dans les gorges et du feuillage raide des buissons.

La structure complexe de leur estomac et les tas de bactéries symbiotiques leur permettent d’obtenir des nutriments même à partir d’un menu aussi maigre.

Pendant leur temps libre, les wallabies, comme nos vaches, éructent de la verdure dans leur estomac et mâchent de l’herbe. Le choix d’une nourriture aussi banale ne les a pas secourus de la concurrence.

L’homo sapiens qui a introduit le bétail domestique n’était pas non plus très pointilleux. Ils ont commencé à presser la nourriture que les garçons avaient déjà en quantité limitée.

Les chèvres ont particulièrement bien fonctionné, car elles peuvent s’orienter sur les rochers tout aussi bien que les habitants.

En outre, la laine dense et de qualité des kangourous n’est pas passée inaperçue aux yeux des humains, et une chasse a été déclarée à leur encontre.

Aime ce poste? S'il vous plait partagez avec vos amis:
The Best Pause
error: Le texte est protégé !!