Гn photographe appelle au secours de la nature

Le sujet de la photographie environnementale a gagné en popularité depuis longtemps. Dans cette direction, les gens essaient de combiner la créativité et les problèmes associés à l’attitude de consommation des gens envers la nature et la planète. L’un de ces projets de photo

environnementale est la Prophétie du photographe belge Fabrice Monteiro. Il ne contient que 13 œuvres, mais chacune d’entre elles a sa propre force et sa propre puissance.

Fabrice s’est toujours intéressé au continent noir. Mais lorsqu’il est arrivé au Sénégal, il a vu combien il y avait de déchets. Monteiro voulait montrer ce qu’il voyait dans ses œuvres afin d’attirer davantage l’attention non seulement des Africains.

Comme le dit Fabrice, chaque personne  devrait penser à l’avenir de notre planète et de nos petits. Que leur laisserons-nous à part des montagnes d’ordures et de cendres ?

Le photographe appelait ses personnages des dieux, ou esprits, des ordures. Ils sont venus  non pas par hasard, mais pour encourager les gens à reprendre leurs esprits et à se battre pour la nature, la beauté et la pureté.

Le projet a été tourné au Sénégal, avec la participation de mannequins locaux et d’un designer qui a aidé Fabrice à créer une image complète des « dieux ».

Pour le tournage, Monteiro a choisi les endroits qui ont particulièrement besoin d’un nettoyage global des ordures. Ce sont les plages, les grandes rues, les casernes et les quartiers défavorables de la ville.

Le projet a rapidement gagné en popularité partout. Les personnes qui ont vu ces clichés constatent que les « esprits » de Fabrice ressemblent à de mauvais héros de bandes dessinées, mais en bien plus terribles, car ils personnifient tous nos crimes contre la nature, montrent à quel point nous traitons ses dons avec barbarie et à quoi conduit cette quête de profit et de consommation irréfléchie.

Aime ce poste? S'il vous plait partagez avec vos amis:
The Best Pause
error: Le texte est protégé !!