Voyage virtuel en Arménie.

Article extrait de la page de Vartan Arev

La dernière photo de cette série pourrait vous surprendre par la banalité de son paysage, sauf que, si le lieu photographié parait banal, le contexte visuel lorsqu’on est in situ, in vivo, est absolument extraordinaire ; certains affirment que c’est une illusion optique car ce serait une «  »colline à gravité », tandis que d’autres parlent de « gravité inversée », ou de « champ magnétique inversé ».

(Voir le commentaire de Jonathan Lacôte, Ambassadeur de la France en Arménie qui est publié avec la Photo.)

Ce phénomène se situe sur une longue ligne droite « descendante » juste après des lacets qui montent vers le lac, lorsque vous partez d »Amberd, pour aller au lac Kari 3241 m.

Pour ma part, j’ai vécu ce phénomène 2 fois, et c’est très déroutant et passionnant à la fois. La prochaine fois, je vais me munir d’appareils précis pour voir si la version « Illusion d’Optique » ou « colline à gravité » serait la seule vraie.

Tout était prévu pour ce faire en ce mois de juin qui commence, tout comme était prévue la réalisation des missions de notre association : « les Oubliés du Séisme de 1988 ».

Mais Covid-19 oblige, tout est remis à une date ultérieure mais laquelle ? Wait and see !

Photos d’Andranik Keshishyan, Pascal Petrosyan et celle de Jonathan Lacôte

Photo d’Vardan Petrosyan

Photo d’Andranik Keshishyan

Photo d’Andranik Keshishyan

Photos d’Andranik Keshishyan

via Jonathan Lacôte

Sur les flancs du Mont Aragats, en Arménie, se trouve l’un des huit lieux de la planète sur lesquels s’observe le phénomène de « gravité inversée ».

Au point mort, un véhicule monte la côte au lieu de la descendre, les objets roulent vers le haut et, sur la photo ci-dessous, l’eau coule d’aval en amont (donc vers le lac, manifestement situé en hauteur).

L’Arménie est un pays où il faut accepter les phénomènes contre-intuitifs…

Aime ce poste? S'il vous plait partagez avec vos amis:
The Best Pause